jeudi 24 août 2017

Bibliothèque des Ombres : Jabberwocky/Masato Hisa (in Psychovision)

Une chronique manga pour la fin de ces vacances qui comportera des pistolets, des dinosaures et des femmes fatales... Le tout porté par un graphisme pour le moins contrasté fleuretant avec l'esthétique de Sin City de Frank Miller. Authentique réussite au propos plus subtile que son côté référentiel assumé ne le laisserait supposé au premier abord... Explications.

http://www.psychovision.net/bd/critiques/fiche/782-jabberwocky
Cliquer sur l'image pour lire la critique.

Quelques extraits de planches. Juste pour le plaisir des yeux...

 


Détail croustillant : comme bon nombre d'œuvres présentant un certains intérêt au-delà d'un divertissement éphémère, Jabberwocky - comme les autres travaux de l'auteur - est un four monumental en terme de ventes. Il est vrais que le titre n'est guère aidé par une communication anémique de Panama Jack...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire